Prévention de la maladie de l'athéromateuse

Les soins consistent :

1°) à stopper ou retarder le processus d’hypercoagubilité et hyperagrégabilité latente ou acquise ou tout au moins le réduire notablement ;

2°) à redonner une hémodynamique aux vaisseaux pour accélérer lacirculation sanguine ;

3°) à stopper le processus de fibrose et de calcification de la paroi artérielle ;

• Vitaminothérapie :

La vitamine C, de même que la vitamine E et de nombreux polyphénols, grâce à son leur action antioxydante, sont capablent de protéger les LDL et les lipides membranaires de l’oxydation, en captant l’électron libre avant que celui-ci ne réagisse avec une double liaison présente dans un acide gras insaturé ou dans le cholestérol.

La vitamine C intervient aussi pour régénérer la vitamine E oxydée après avoir accompli un travail identique au sein même de la LDL qui la transporte (car la vitamine E est une vitamine liposoluble).

• Les oligos-éléments

- Le manganèse-cobalt est un régulateur des troubles coronariens ;

- Le calcium joue un rôle majeur sur l’hémodynamisme du système cardiovasculaire ;

- L’apport de magnésium tend à faire disparaître la douleur précordiale.

• Les oméga 3

Ils ont un rôles bénéfique considérable sur la prévention de l'athérome :

  • Effets antiagrégants plaquettaires de l'acide linolénique ainsi que de l'EPA et DHA ;

  • Inhibition du thromboxane A2 et de la bêta thromboglobuline ;

  • Inhibition de la libération du DGF (Platelet Derived Growth Factor) provenant des agrégats plaquettaires et du facteur analogue provenant de l'endothélium lésé. Facteurs qui stimulent la prolifération des cellules musculaires et des cellules spumeuses formées à partir des LDL oxydées ;

  • Baisse du taux de l'inhibiteur de l'activateur du plasminogène PAI-1 , baisse du fibrinogène Allongement du temps de saignement et inhibition in vivo de la formation du caillot ;

  • Diminution de la viscosité sanguine, augmentation de la déformabilité des hématies et augmentation de la fluidité des membranes ;

  • Diminution de l'adhésion des monocytes sur la paroi vasculaire ;

  • Action anti-inflammatoire, réduisant l'activité chimiotactique des leucocytes et des monocytes ;

  • Stimulation du facteur de relaxation de l'endothélium .

  • Une étude scientifique montre que par rapport aux malades non traités avec ce produit, les patients prenant de l'oméga 3 ont vu leur risque de mortalité globale baisser de 20 %, leur risque de mortalité par maladie cardio-vasculaire décroître de 30 %, celui de maladie mortelle coronarienne de 35 % et celui de mort subite de 45 %.

    On conseil habituellement : 2 capsules de OMEGA 3 . au début des 2 principaux repas.

    • Conseils hygiéno-diététiques

    L’alimentation lipidique doit respecter des critères précis :

    • Elle doit être sans excès : sinon elle favorise l’obésité, la diminution de la tolérance glucidique, l’hypertriglycéridémie, l’élévation du cholestérol (avec les acides gras saturés) et la thrombose.

    • Elle doit être suffisante : le régime hypolipidique, outre les carences, baisse le cholestérol total mais surtout le cholestérol HDL et l’apo A 1.

    • Elle doit être non athérogène : excès de graisses saturées et insuffisance d’acide linoléique ou excès d’acide linoléique et insuffisance d’acides gras saturés. Le cholestérol HDL 2 et la LpA 1 s’abaissent quand le rapport P/S s’élève au-delà de 1.

    • Elle doit être non peroxydable : excès de polyinsaturés, en particulier d’acide linoléique surtout si insuffisance en vitamine E. Intérêt de l’acide oléique, tout aussi efficace pour baisser le cholestérol total et LDL, sans risque de baisser le cholestérol HDL.

    • Elle doit être non thrombogène : risque des excès d’acides gras et d’acide linoléique avec insuffisance en acides gras n-3 (Linolénique, EPA et DHA).


  • Pour le commander cliquez ici
    © 2002-2012 tous droits réservés à EuroNaturoFormation - E.N.F. | Module de paiement sécurisé | Témoignages des élèves | nous écrire | Dossiers | Partenaires | Nous contacter