Index
La bronchite

Le rôle majeur de la bronche est de conduire jusqu'à l'alvéole un air réchauffé, humidifié et débarrassé de ses impuretés. La plupart des particules étrangères (poussières, germes, etc.) se déposent sur le film de mucus qui recouvre l'hépithélium et sont rejetées à l'extérieur par le jeu des cils vibratiles.

C'est-à-dire que la conséquence habituelle d'une lésion bronchique, de quelque nature qu'elle soit, est l'interruption de ce «tapis roulant» d'évacuation, d'où la stagnation de produits divers pouvant favoriser différentes infections de l'appareil broncho-pulmonaire .

• Causes générales

.Les lésions élémentaires sont avant tout de nature inflammatoire. Elles se traduisent par une congestion de la muqueuse bronchique, avec oedème et migration des leucocytes hors des capillaires (diapédèse) et des altérations diverses de l'épithélium (hypersécrétion de mucus, par exemple).

Les irritations chroniques des bronches semblent constituer la cause la plus fréquente. La fréquence des bronchites va de pair avec le niveau de la pollution de l'air, Les vapeurs chimiques, les poussières sont à l'origine de la fréquence élevée de bronchitiques dans certaines professions. Le tabac est un facteur prépondérant chez les fumeurs. Les facteurs climatiques (brouillard. humidité, froid) jouent un rôle important .

• Infections

A l'état normal, la muqueuse bronchique neutralise les bactéries, les virus. A la défense locale s'ajoutent les défenses biologiques de l'organisme. Les microbes et les virus ne déterminent une infection que si les moyens de défense sont affaiblis ou si le germe est doué d'une virulence particulièrement grande.

De nombreux virus ont un tropisme particulier pour les bronches ou les poumons, notamment les virus grippaux et virus de l'influenza, virus du coryza et adénovirus.

Nous devons cependant insister sur l'importance majeure des infections des voies respiratoires: sinusites purulentes. infections des cavernes, rhinites suppurées, affections bucco pharyngées.

Ces foyers microbiens, souvent latents, se réveillent sous l'action de causes multiples et sont responsables soit de bronchites aiguës, soit de surinfection au cours de bronchites chroniques.

• Symptômes

La bronchite succède fréquemment à une rhinite (rhume tombé sur la poitrine). Le développement est parfois si rapide qu'il s'agit souvent en réalité d'une atteinte globale de toutes les voies respiratoires.

Une atteinte générale discrète marque souvent le début des bronchites aiguës des affections saisonnières. Ailleurs, le début est tellement insidieux que le malade qui tousse ne sait pas exactement quand il a commencé à tousser. Une gêne rétrosternale est fréquemment ressentie par le malade qui tousse, crache, est essoufflé.

La toux simple matinale, dans les bronchites chroniques, est au contraire fréquente, bruyante, sonore, caverneuse, en quinte dans les bronchites aiguës, pénibles, sèches, râpeuses ; elle s'exacerbe en paroxysme de suffocation, souvent occasionnée par le froid, le brouillard, la fumée de cigarette. Grasse, elle aboutit à l'expectoration qui soulage le malade.

L'expectoration est tout aussi variable. C'est le rejet des mucosités tantôt épaisses, jaunes verdâtres ou au contraire eau de roche mousseuse, de sécrétions mucopurulentes ou de pus franc. L'encombrement bronchique, les modifications du calibre des bronches et des bronchioles produisent une gêne respiratoire, la dyspnée qui, parfois intense, peut s'accentuer brusquement, le jour ou la nuit, en crises d'étouffement par le froid, l'humidité, certaines odeurs ou sans cause apparente.

• Évolution

La bronchite se déroule en deux phases évolutives:

- la phase sèche de début caractérisée par la douleur rétrosternale, la dyspnée modérée, l'état fébrile ;

- la phase humide, marquée par l'apparition d'une expectoration : les signes généraux s'atténuent, la douleur régresse, la toux plus facile ramène l'expectoration.

En trois ou quatre jours doit apparaître une guérison totale et sans séquelle. Mais si la maladie persiste ou se renouvelle fréquemment, peu à peu, la maladie évoluera vers la chronicité.
- Conseils généraux -

Devant toute bronchite, il convient d'agir sur l'agent infectieux responsable, de lutter contre l'encombrement bronchique et de soutenir le système immunitaire du malade. Ces conseils seront bien entendu complémentaire, permettant de renforcer le traitement conseillé par le médecin traitant.

• Oligothérapie

- L'association cuivre-or-argent est d'un très grand recours pour agir efficacement sur le terrain bronchitique; on peut éventuellement alterner avec cuivre seul.

• Immunostimulants

Dans le cas de bronchites à répétitions, il est important de soutenir le système immunitaire avec par exemple le Shiitaké qui est un champignon asiatique, ayant un véritable effet bénéfique sur le système immunitaire. On prescrit une gélules de 130 mg. au début des deux principaux repas.

• Anti-infectieux - Antiseptique

Prémunor est un agent anti-infectieux permettant de lutter efficacement contre l'infection bronchique notamment ; 1 gélule par jour au milieu des repas avec un verre d’eau.

• Huile essentielle à respirer

Les préparations à base d'huiles essentielles à respirer sont très souvent souveraine pour lutter contre l'agent infectieux responsable. On pourra utiliser Climarome du docteur Jean-Valnet.

• Antitussifs

- Ils sont très utiles dans les toux non productives, sinon, ils sont formellement contre-indiqués.

• Hygièno-diététique

- Pendant la phase d'état de la maladie, il faut demander au malade de boire abondamment, en lui proposant des infusions de thym par exemple préparées avec de l'eau de l'eau minérale.

- Les frictions d'huile essentielle balsamique (pin, myrte, hysope) sur la poitrine sont d'un très grand recours.

- On peut conseiller un diffuseur d'huiles essentielles que le patient place dans la pièce où il se trouve habituellement;

- Les bains hypersudatifs (sauf contre-indications) peuvent être conseillés 2 fois par semaines avec Biobadol du Docteur Valnet.
Pour le commander cliquez ici
© 2002-2012 tous droits réservés à EuroNaturoFormation - E.N.F. | Module de paiement sécurisé | Témoignages des élèves | nous écrire | Dossiers | Partenaires | Nous contacter