Inscription à la lettre gratuite d'informations
Iridologie de terrain livre de Jean-PIERRE LANCEL.
Formation iridologie à distance
Iridologie de terrain livre de Jean-PIERRE LANCEL.
Les différentes causes
de l'hypertension artérielle

Les causes de l'hypertension artérielles sont nombreuses et variées :

• Cause iatrogènes et toxiques

elles sont facilement retrouvées à l'interrogatoire du malade :

  • de l'alcool qui constitue la cause la plus fréquente de l'hypertension artérielle secondaire + de 10 % ;  
  • des glucocorticoïdes (Les glucocorticoïdes comme le cortisol, qui agissent essentiellement sur le métabolisme glucidique et protéique ) ;
  • des oestrogènes et des oestroprogestatifs ;
  • des sympathomimétiques (gouttes nasales, par exemples) ;
  • de substances douées d'activité minéralo-corticoïdes (réglisse, carbénoxolol) ;
  • des anticalcineurines (ciclosporine, tacrolimus).
• Causes endocriniennes

- le phéochromocytome est une tumeur médullo-surrénalome, généralement bénigne, sécrétant des catécholamines (adrénaline et noradrénaline essentiellement) se traduisant par une hypertension artérielle plus souvent permanente avec des poussées paroxystiques montrant des chiffres tensionnels très impressionnants de 20-11 pouvant s'élever jusqu'à 28-15 dans certains cas. Au cours de ces poussées, le malade ressent de profonds malaises avec sueur, palpitations, douleurs thoraciques de nature constrictive, une céphalée pulsative. Non traitée par la chirurgie, l'évolution du phéochromocytome est sévère avec possibilité de mort subite qui résume l'histoire de la maladie. Le phéochromocytome n'est la cause que de 0,5% des hypertensions artérielles.

- L'adénome de Conn est une tumeur corticosurrénaIienne que l'on rencontre dans l'hyperaldostéronisme primaire et où l'hypokaliémie est constante (inférieure à 3,7 mEq/l). Les symptômes majeurs de cette maladie sont la faiblesse et l'hyperexcitabilité musculaire (crampes, tétanie, parfois des crises de tétanie). On note aussi chez certains sujets des crises spontanées de pseudo paralysie : sensation brusque de dérobement des jambes, cédant heureusement aussi rapidement. Sur le plan des chiffres tensionnels, ceux-ci sont généralement modérés et bien tolérés par le malade. L'adénome de Conn doit être traité médicalement ou chirurgicalement selon les cas.

- Autres causes surrénaliennes : d'autres causes peuvent être citées : le syndrome de Cushing, l'acromégalie, l'hyperplasie bilatérale congénitale.

Une autre cause endocriniene peut être aussi l'hyperthyroïdie peut être responsable d'une HTA uniquement systolique par augmentation du débit cardiaque. Les résistances vasculaires sont diminuées et il ne s'agit pas d'une véritable hypertension artérielle pouvant avoir des conséquences graves.

• Causes rénales

Elles sont de deux types :

  • Les atteintes du parenchyme rénal (tissu rénal) se retrouvent dans l'aplasie congénitale (rein de petite taille) ;
  • et l'atrophie rénale unilatérale (destruction du rein par une infection par exemple) ;

Mais dans la majorité des cas, il s'agit d'un rétrécissement (sténose) de l'artère rénale que l'on appelle hypertension rénovasculaire. Des travaux datant de 1931, entrepris par l'Américain Goldbatt, ont montré que la striction de l'artère rénale provoquait la sécrétion d'une hormone d'origine rénale, la rénine, et que cette hormone était à l'origine d'une puissante substance hypertensive appelée angiotensine.

Seule l'urographie intraveineuse ou d'autres techniques modernes de dépistage, comme le scanner par exemple, peuvent dépister l'hypertension d'origine rénale et allant, permettre un traitement médical ou chirurgical.

Formation iridologie à distance
I© 2002-2012 tous droits réservés à EuroNaturoFormation.
Irodisite.com est audité par