Inscription à la lettre gratuite d'informations
Iridologie de terrain livre de Jean-PIERRE LANCEL.
Formation iridologie à distance
Iridologie de terrain livre de Jean-PIERRE LANCEL.
Stress, Anxiété, Dépression

Il existe des méthodes naturelles de traitement du stress, de l'anxiété et de la dépression validées scientifiquement. Chacun de nous possède deux cerveaux, un cerveau cognitif et rationnel à la surface, et un cerveau émotionnel, en profondeur.

Le cerveau cognitif est le siège de la pensée et du langage. Il manipule des symboles. Le cerveau émotionnel lui contrôle la physiologie du corps : le rythme cardiaque, la tension artérielle, l'appétit, le sommeil, la libido et même le système immunitaire.

La clé du bien-être est l'intelligence émotionnelle : l'équilibre entre les deux cerveaux, l'émotion et la raison, entre nos réactions émotionnelles immédiates et instinctives et les réponses rationnelles qui préservent les liens sociaux.

• La dépression

La dépression est une accumulation de stress et d'anxiété entraînant un découragement. C'est la dernière étape. Après s'être battus, le corps et l'esprit se découragent. On peut arriver à la dépression sans avoir été anxieux, mais dans la plupart des cas, elle se combine avec une forme d'anxiété. Cela se manifeste par l'absence de plaisir dans les petites choses de la vie. Une grande partie des personnes en dépression a des symptômes physiques qui se manifestent par de la léthargie, un sentiment de vide, un manque d'énergie, d'envie, accompagnés de symptômes psychologiques, du sentiment de ne pas être à la hauteur, une perte de l'estime de soi... une sensation de découragement, que les choses ne vont pas s'améliorer, que ça n'ira jamais mieux, qui peuvent mener jusqu'à des idées où l'on préfèrerait mourir plutôt que de continuer et dans les cas extrêmes, à des tentatives de suicide.

• Le stress

Le stress est ce que l'on ressent lorsque les demandes imposées par notre environnement excèdent nos capacités d'adaptation et de réponse. Une situation typique : vous êtes au bureau, il est l'heure d'aller chercher vos enfants, le téléphone sonne, le patron entre dans votre bureau, l'imprimante ne fonctionne plus. Ce qu'on ressent à ce moment-là est une sensation de stress qui se manifeste généralement par une angoisse, une tension dans le corps. Ce stress au quotidien, non géré et répété, a des conséquences pour la santé plus graves que l'hypertension artérielle ou le tabac.

• L'anxiété

L'anxiété touche plus à l'aspect clinique. Elle est la progression du stress accumulé et regroupe plusieurs pathologies. Une des plus courantes est l'anxiété généralisée. C'est l'inquiétude constante et la crainte du lendemain, avec des manifestations physiques comme la tension dans le corps, des troubles intestinaux, la constipation ou, au contraire, un transit intestinal trop rapide, le fait d'avoir envie d'uriner constamment, d'être facilement en sueur avec les mains moites, des accélérations du rythme cardiaque. Il existe également ce qu'on appelle les attaques d'anxiété, de panique qui sont très souvent courantes et touchent jusqu'à 4 % et 5 % des personnes. Elles se manifestent soudainement, alors que tout va bien, par la sensation du cœur qui s'accélèrent, d'étouffer, que l'on va peut-être perdre conscience, par des sueurs, des tremblements, l'impression que tout le corps entre dans un état de panique sans que l'on sache pourquoi.

• Le safran : l'or rouge

Appelé aussi « Porteur de gaieté », certaines études cliniques actuelles en font l'égal du plus célèbre anti-dépresseur, le Prozac. Le safran est tiré de trois filaments, ou stigmates, du pistil du Crocus sativus, que l'on ne doit pas confondre avec le crocus des jardins, Crocus vemus, le colchique. Il serait originaire d'Asie mineure. Des papyrus de l'Égypte ancienne montrent qu'il était déjà prisé par les pharaons qui l'employaient pour la purification des temples et des lieux sacrés. En Orient, le safran est censé apporter gaieté et sagesse, c'est pourquoi, les moines bouddhistes ont adopté cette couleur pour leur vêtement.

-Un véritable «or rouge»

On obtient la poudre de safran en récoltant et en séchant les filaments de Crocus sativus, cueillis à la main. Il faut environ 200 000 stigmates pour obtenir un kilo du précieux ingrédient et 5 kilos de filaments frais pour obtenir 1 kilo de safran séché. Ce qui explique le prix particulièrement élevé de cet «or rouge » de 3 000 à 15 000 euros le kilo. Si l'on peut en trouver à un prix inférieur, il peut s'agir de falsification – certains marchands n'hésitent pas à lui substituer des fleurs de carthame ou du Curcuma longa.

Cette épice a longtemps été réputée pour remédier à de nombreuses affections. Parmi ses atouts, il serait l'un des végétaux les plus riches en riboflavine, c'est-à-dire en vitamine B12. Il renferme à la fois l'huile essentielle, le safranal, et de 5 à 25 % de pigments, les crocétines, qui sont des caroténoïdes, soit de la pro­vitamine A.

Tandis que les pigments jouent un rôle de stimulant digestif, le safranal possède une activité sédative.De façon générale, le safran agit sur le système nerveux : il est à la fois analgésique. il est recommandé en cas de règles et de gencives douloureuses et tonique.

Sigmates de safran

- Antidépresseur à la hauteur du Prozac

Si l'on considère depuis fort longtemps que le safran apporte la gaieté, ce n'est pas sans raison. Deux essais cliniques ont été menés, pendant six semaines, chacun sur quarante sujets souffrant de dépression légère à modérée. Ces études se sont déroulées en Iran où, dans la médecine traditionnelle persane, on tr ite de façon courante la dépression avec cette épice. Dans le premier essai, les effets du safran ont été comparés à ceux d'un placebo et les résultats ont indiqué que le premier était significativement plus efficace que le second pour soulager les symptômes.

Dans le second essai, ses effets ont été comparés à ceux d'une molécule utilisée couramment dans les cas de dépression, la fluoxétine, mieux connue sous le nom de Prozac. L'épice s'est révélée aussi efficace que le médicament et aucun effet indésirable n'a été noté lors de l'étude.

• La gentiane

Chacun connaît les apéritifs amers, à base de gentiane (Suze, Salers). La plante, réputée pour ses vertus apéritives et digestives, a longtemps été employée également contre la fièvre. Aujourd'hui, on sait que non seulement c'est une excellente alliée du système digestif (de la vésicule biliaire en particulier), mais aussi un atout indéniable pour lutter contre la déprime.

Gentiane
C'est la racine de la gentiane, après dix ou vingt ans de croissance, qui est prélevée pour sa richesse en principes amers et en xanthones. Ces dernières substances, que l'on trouve aussi dans le millepertuis, ont récemment intéressé les chercheurs pour leurs effets sur l'humeur. En effet, elles seraient responsables de ses effets antidépresseurs. Bien entendu, il ne s'agit pas de traiter de profondes dépressions nerveuses, pour cela, une consultation médicale est indispensable, mais de lutter contre l'anxiété, le manque de confiance en soi, certains troubles du sommeil, et de chasser le cafard tout simplement. Quand on sait que la gentiane est, en plus, bénéfique pour le foie, qu'elle aide à lutter contre la fatigue et les troubles digestifs et qu'elle renforce les défenses naturelles de l'organisme, on n'hésite plus à la mettre à contribution.
• Le Rhodiola

L'orpin rose de Sibérie ou rhodiola est consommé par les autochtones pour prévenir la fatigue et le «manque d'envie au travail» (Ssaratikov, 1968).

Le rhodiola est une plante qui pousse dans les régions polaires de la Sibérie, en altitude. Ses racines sentent la rose (d'où le nom de Rhodiola rosea).

Depuis toujours, les familles sibériennes ont su où en trouver et l'on disait en Sibérie : «ceux qui prennent du rhodiola vivront plus de cent ans.» Pendant de nombreux siècles, les empereurs chinois ont envoyé des expéditions en Sibérie afin de rapporter la précieuse «racine d'or».

- Des études et des preuves

Il fallut attendre le début des années 90 pour que le rhodiola révèle ses mystères au monde. Et les nombreuses études cliniques menées en double-aveugle pour montrer ses propriétés ont accru l'intérêt pour les exceptionnelles vertus de cette plante. On a démontré qu'elle entrait bien dans la catégorie des «adaptogènes», substances capables d'aider à résister au stress.

Rhodiola Rosea

- De la dépression à la baisse de libido

Ces dernières années, le rhodiola a été étudié afin que ses indications soient précisées. Le Dr Zakir Ramazanov, professeur de biochimie végétale, compare son efficacité sur la dépression légère à celle du millepertuis, s'appuyant sur des études cliniques dont l'une, par exemple, montre que le rhodiola fait diminuer fortement ou disparaître les symptômes de la dépression dans 65 % des cas (étude réalisée sur 128 personnes dépressives ayant entre dix-sept et cinquante-cinq ans). De nombreuses études ont par ailleurs montré que le rhodiola augmentait significativement les défenses naturelles de l'organisme, améliorait la mémoire, luttait véritablement contre la fatigue physique, intellectuelle et même sexuelle !

• Le magnolia

Le magnolia est connu depuis plus de 2000 ans en Chine pour traiter le syndrome du «noyau de prune» : sensation d'avoir une boule dans la gorge que on ne peut ni avaler, ni cracher. Cette stagnation de l'énergie est causée par un choc émotif ou des problèmes personnels (frustrations, contrariété avec sentiment d'impuissance).

L'esprit devient déprimé :  soupirs fréquents et irritabilité. Si l'énergie va a contre-courant, les mucosités vont s'agglomérer et donner cette sensation de boule dans la gorge.

Magnolia

Ce sont des études récentes qui ont permis de mettre en lumière les remarquables bénéfices pour la santé de deux des composants du magnolia, l'honokiol et le magnollol : ils calment l'anxiété et le stress sans provoquer l'assoupissement. L'honokiol exerce un effet anti-anxiété alors que le magnoliol est plutôt antidépresseur – une combinaison d'une plaisante complémentarité. Dans une étude, l'honokiol a été comparé au Diazépam (un anxiolytique connu) et il a montré une efficacité similaire, mais sans les effets secondaires sédatifs du médicament, et sans créer d'accoutumance.

L'honokiol et le magnoliol agissent sur le métabolisme des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, acétylcholine) et protègent les fonctions cérébrales.

Formation iridologie à distance
I© 2002-2012 tous droits réservés à EuroNaturoFormation - E.N.F.
Irodisite.com est audité par